Le garder ou pas, pourquoi ce n’est pas une évidence ?

Le garder ou pas, pourquoi ce n’est pas une évidence ?

Que tu aies déjà été confrontée à la question difficile de garder ou non un enfant, ou tout simplement que tu aies déjà songé à la réaction que t’aurais si tu apprenais que tu étais enceinte, bonne nouvelle ! Il n’y a pas une réaction bonne, ou normale, à avoir. Donc 0 jugement à avoir sur toi, que tu souhaites poursuivre ta grossesse, ou non. Alors, le garder ou pas, pourquoi ce n’est pas une évidence ?

Apprendre qu’on attend un enfant c’est clair, et c’est normal, ça peut être déroutant. T’as pas eu tes règles (le stress !) et tu as acheté un test de grossesse pour en avoir le coeur net. Tu le fais et 3 minutes plus tard 2 traits bleus s’affichent : t’es enceinte. Black out. Tu regardes le résultat encore une fois, puis une autre fois… Et là des tonnes de questions se mélangent dans ta tête. Tu te demandes de quand ça date, comment s’est possible t’avais pris ta pilule, ton copain avait mis un préservatif, t’étais pas en période d’ovulation… Bref. La première question que tu te poses c’est : comment ça a pu arriver ???

Déjà, en ayant un rapport sexuel lorsqu’on est en période d’ovulation il y a de fortes probabilités de tomber enceinte, et la contraception n’est pas fiable à 100%. Par exemple, la prise d’antibiotiques peut faire planter l’effet de la pilule.

Apprendre qu’on est enceinte c’est pas forcément synonyme d’explosion de joie et de danse de la victoire. Et c’est normal ! Qu’on veuille des enfants ou non, on peut imaginer ses réactions dans un moment pareil, mais la réalité nous surprend toujours ! Parce que ce n’était pas du tout planifié, parce que c’est trop tôt, parce que ça tombe mal, parce que 10 000 autres raisons, quand on apprend qu’on est enceinte les émotions premières sont parfois plus proches de la peur et de l’angoisse que de l’euphorie totale. L’émotion c’est un mouvement intérieur spontané contre lequel on ne peut rien, on n’en est pas responsable. On ne peut donc pas juger son ressenti, et on n’a pas à culpabiliser de quoi que ce soit.

Avoir un enfant c’est un grand changement. Et on n’est jamais réellement prête à ça, peu importe son âge, sa situation. Avoir un bébé ça vient bousculer son mode de vie, ses habitudes, son confort… On ne va pas se mentir, vouloir avoir un bébé à tout prix, c’est quand même un peu bizarre. C’est pas “que du bonheur !” comme on entend souvent.

Chaque cas est différent et se respecte, car accueillir un enfant, l’aimer, l’éduquer, ce n’est pas qu’une question de ressenti. C’est le choix d’aimer un être, autre que soi, sur lequel on a aucune prise, et pour toute la vie.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire